la vie du chat

Le chat

1er partie : comportement

 

Le chat domestique s'est habitué petit à petit au contact des humains mais il n'a jamais totalement perdu son instinct sauvage. Les chatons sont d'ailleurs très craintifs dès leur naissance.

Pratiquement tous les félins chassent seuls. Ils leur faillent attaquer par surprise et être extrêmement rapide. Ils s'approchent furtivement en utilisant tous les moyens pour ne pas être vus et lorsqu'ils sont assez près, ils bondissent et terrassent leur proie. Le chat est un bon souricier. Certains préfèrent attraper lézards, oiseaux ou insectes. Mais la chasse est un comportement qui s'apprend et certains chats ne sont pas de grands chasseurs. LEs chats rapportent chez eux des souris ou des oiseaux morts ou pires à moitié morts. Parfois vous avez l'impression qu'ils vous présentent leurs proies et c'est bien ce qu'ils font. Même bien nourri le chat part souvent chasser, il ne mange quelquefois leurs proies mais la plupart du temps, ils chassent pour s'occuper ou jouer avec leurs victimes.

Le chat est incroyablement doué pour escalader. Il a un excellent sens de l'équilibre, et une souplesse innée. Ses griffes sont indispensables pour escalader arbres, barrières, meubles... Les griffes servent à s'agripper, à se cramponner ou à s'accrocher pour éviter la chute. Certains félins passent une partie importante de leur vie dans les arbres, se déplaçant sans crainte sur toutes les branches même les plus étroites. Ils disposent d'un système d'autoprotection en cas de chute. Les yeux, le cerveau et l'oreille interne qui contrôlent l'équilibre, leur assurent de toujours retomber sur leurs pattes. Quelques secondes après sa perte d'équilibre, le chat est en position idéale d'atterrissage. La tête et la partie fragile du corps sont hors de danger.

Le chat a besoin de marquer son territoire, lorsqu'il arrive sur un endroit inconnu, il commence à sentir, à uriner pour marquer son nouveau territoire. Pour les chats, c'est une marque de langage mais aussi de défense contre leurs ennemis. Ils ont confiance en leur maître et ont besoin d'affection. C'est pour cela qu'ils vont se frotter contre les jambes, les objets ou les plantes. Les chats sont avant tout des animaux sociaux qui s'intègrent dans la vie des humains et de leurs maîtres.

Les félins, sauvages ou domestiques, sont très propres. Le chat garde un poil brillant et en bonne santé grâce à une toilette méticuleuse et régulière. En se léchant, il se débarrasse de toutes les saletés, poussière, poils cassés et peau morte. Son corps s'imprègne alors de sa propre odeur. Chaque fois qu'un chat fait sa toilette, il procède de la même manière. Ils font toujours leur toilette après un sommeil profond. Le chat a besoin d'une aide à nettoyer les parties du corps qu'il ne peut pas atteindre. Une toilette mutuelle renforce les liens, comme sur la photo ci-dessus.

 

 

Le chat

2ème partie : le ronronnement

Les chatons ont le ronronnement facile et inné : dès l'âge de 2 jours, ils émettent ce bruit en tétant leur mère, laquelle leur répond par un ronronnement continu, signe de détente et de bonne disposition de sa part.
"Le ronronnement est avant tout un comportement infantile, pas seulement parce qu'il est émis fréquemment par le chaton, mais parce qu'il est fondamentalement destiné à la mère" précise le professeur B. Denis de l'école nationale vétérinaire de Nantes. Un comportement que le chat adulte gardera plus tard à l'égard de l'homme qui, pour lui, est une sorte de "super mère".
En offrant un abri, le couvert et sa protection à l'animal, le maître prendra en effet la relève de la mère chatte. Les chatons ne ronronnent pas tous avec la même conviction au sein d'une portée : les uns sont plus ronronneurs que d'autres, particularité que l'on retrouve chez les adultes.
Certains chats, pourtant très familiers, ne ronronnent pratiquement pas. Minet ronronne dans des circonstances bien définies : quand par exemple vous sortez sa boite de croquettes favorite ! Pourtant "aucun stimulus externe ne provoque immanquablement le ronronnement de l'animal si celui-ci n'est pas disposé à l'émettre".
Le chat a toutefois besoin d'une présence familière pour ronronner : au moment de la préparation de son repas, quand il mange, au moment du toilettage. Excepté quand il est assoupi, l'animal qui ronronne témoigne la plupart du temps d'un intense besoin de contact et d'une certaine excitation. Sous les caresses, contact privilégié, le chat change d'attitude : il fait le gros dos, dresse sa queue, bouge alternativement ses pattes de devant, cogne et frotte sa tête contre la main de l'homme; un comportement superposable à celui que l'on peut observer chez le chaton.
Pourquoi le chat ronronne-t-il aussi chez le vétérinaire? Quand il est malade, blessé, souffre et aussi à l'heure de sa mort? Il exprime ainsi son état d'infériorité et d'hyperexcitabilité, sa dépendance vis-à-vis de l'homme, une certaine inquiétude, le besoin que l'on s'occupe de lui, acceptant ainsi une fois de plus d'être protégé par cette SUPER-MERE à deux pattes que la domestication lui a donnée.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. emilie 19/03/2007

il est tp bien ton site ma puce !!! ta couz ki t'aime !!!

2. CLAIRE 05/06/2011

COOL

3. betonboxing (site web) 20/08/2012

exposanimal.e -monsite.com est mon numéro 1 site maintenant

http://www.bilal-kheir.com/index.php/component/k2/item/9-dundee-was-an-ambassador-for-boxing

Robert Stieglitz Arthur Abraham betting odds
Dan Henderson Jon Jones betting odds

4. arthritis (site web) 29/10/2012

I came across exposanimal.e-monsite.com and i love it !
what is arthritis

http://arthritissymptomstreatment.blogspot.com/2012/10/what-is-arthritis_28.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site